Carole Anderson



Photo: Edward Auslender
 
Née américaine, Carole Anderson quitte son pays à l’âge de 8 ans. De Los Angeles à Zurich,  de la froideur d’un pensionnat anglais aux parfums enivrants de Sidi-Bou-Saïd, de Lady Macbeth à Chimène, elle change sans cesse de langue, de culture, de père et de patrie jusqu’à ses 18 ans, date à laquelle elle se rend à Paris,  s’y pose et prend peu à peu racine.

Sa formation suit le même chemin éclectique : baccalauréat scientifique, études supérieures  littéraires, philosophiques, politiques, artistiques.

Assistante d’André Borocz, directeur-fondateur du Festival de Musique de Menton et des Croisières  de Musique à bord du Mermoz (juin 1976), Carole fait la connaissance de son futur époux le pianiste David Lively, puis collaboratrice de Thomas Erdos, conseiller artistique auprès du Théâtre de la Ville et du Festival d’Avignon, elle découvre le monde du spectacle sous l’¦il bienveillant et passionnée d’Ilona (la mère de Thomas) : l’univers de Carolyn Carlson (This, That, the Other), Peter Brook (la Cerisaie),  Kantor (la Classe), Pina Bausch (Nelken), et assiste aux répétitions de  Giorgio Strehler (la Villégiature, la Bonne Ame de Se-Tchouan, Arlequin valet de deux maîtres)…

Parallèlement, elle suit des cours de théâtre au Studio 34 puis au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique dans la classe de Daniel Mesguich. En 1981, elle quitte les coulisses et entre en scène.

                                                                                                           
COMEDIENNE

Au théâtre :

-    LE BOIS DE LAIT de Dylan Thomas, mise en scène de Sacha Pitoeff
-    PASOLINI, mise en scène de Pascal Crantelle, rôle de la  Femme
-    LA VIE EST UN SONGE de Calderon, mise en scène de Pascal Crantelle, rôle de Clairon, Théâtre du Ranelagh
-    ALICE d’après Lewis Carroll au Théâtre de l’Escalier d’Or et en tournée
-    J’VEUX DU BONHEUR de Michel Viala, mise en scène de Pierre-Olivier Scotto, rôle de Madame Armande, au Théâtre de l’Escalier d’Or et en tournée
-    MIROIR JOLI MIROIR de Carole Anderson et Barbara Pearce, rôle de la starlette, en tournée en Europe
-    CONVERSATIONS APRES UN ENTERREMENT de Yasmina Reza, mise en scène de Patrice Kerbrat, rôle d’Elisa, en tournée en Europe
-    L’OMBRE SI BLEUE DU COELACANTHE de Jacques Tessier, mise en scène de Christine Théry, création, rôle d’Ingrid
-    4.48 PSYCHOSIS de Sarah Kane  (en projet)

Au cinéma :

-    PAULETTE d’après Wolinski de Claude Confortes
-    MERE AGITEE de Guila Braoudé
 
A la télévision :

-    DEUX AMIES D’ENFANCE de Nina Companeez
-    A 50 ANS ELLE DECOUVRAIT LA MER de Denise Chalem et Charlotte Dubreuil
-    ALICE de Nicolas Confortes
-    LES DEUX FRERES de Roger Kahane, rôle de Nancy
-    LA  PREUVE PAR TROIS de Pierre Carpentier, rôle de la championne de tennis
-    RINTINTIN/KATTS AND DOG de J-P Prevost, role de Miss Pearson
-    DEVOIR DE VACANCES de Roger Kahane
-    LE DIFFERENT de Roger Kahane, rôle de Claire
-    N’GAYE BAR de Roger Kahane, rôle d’Eve
-    COUSIN WILLIAM de Christophe Andreï, rôle d’Ann O’Flaherty
-    COCORICO de Philippe Setbon, rôle de Solange
-    SURPRISE SUR PRISE de Guy Pinon, rôle de la directrice de casting de Los Angeles
-    LA DAME DE CASABLANCA de François Hanss, rôle de la voisine

 En concert :

-  LE SONGE D’UNE NUIT D’ETE de Mendelssohn, d’après Shakespeare, rôle de Puck,
-  avec l’Orchestre National de Lille sous la direction de Denis Dupays (1995)            
-  avec l’Orchestre National de Lyon sous la direction d’Emmanuel Krivine (1998)
-  au Festival International de Musique de Besançon et à l’Auditorium de Lyon (concert inaugural de la 30e saison de l’orchestre)


MISE EN SCENE

-     2002 :  The Real Inspector Hound de Tom Stoppard (en anglais) au Théatre les Déchargeurs à Paris
 
-    2002    Le Martyre de Saint Sebastien  de Débussy/d’Annunzio (Festival de Saint Lizier)

-    2003 :  Les Sept Jours de Simon Labrosse de Carole Fréchette au Vingtième Théâtre à Paris
 
-    2004 :  The Diary of Adam and Eve d’après Mark Twain (en anglais et en français) au rythme fascinant de George Gershwin au Théatre Les Déchargeurs

-    2004 :   Les Sept Jours de Simon Labrosse de Carole Fréchette au Théâtre Les Déchargeurs

-    2004 :   Légère en août de Denise Bonal à la salle Vilar à Paris
 
-    2005 :   Les Sept Jours de Simon Labrosse de Carole Fréchette à la Salle Jean-Pierre Miquel à Reims
 
-    2005 :    Phaedra’s Love de Sarah Kane (en anglais) - projet


ENSEIGNEMENT DE L’ART DRAMATIQUE

 -     INTERNATIONAL SCHOOL OF PARIS

 -     Théatre de l’Aurore

 -    Studio Création Formation (Studio 34)